Le blog

10 choses à savoir sur la micro-entreprise avant de se lancer

22 août 2018 Mis à jour le 22 octobre 2018 Par
0 commentaire
10 choses à savoir sur la micro-entreprise

Vous vous demandez s'il est temps de lancer votre micro-entreprise ? Vous êtes à la recherche d'informations sur le statut et êtes un peu perdu ? Cotisations sociales, retraite, aides sociales, comptabilité... Beaucoup de changements en perspective et pas toujours évident de tout garder en tête. Découvrez nos 10 points essentiels à connaître sur la micro-entreprise !

#1 Micro-entreprise = auto-entreprise

Oui, c'est la même chose ! Auto-entrepreneur / micro-entrepreneur / auto-entreprise / micro-entreprise : c'est pareil. A la création du statut en 2008, le terme d'auto-entrepreneur était utilisé puis a évolué en micro-entrepreneur en 2015 pour mieux correspondre aux évolutions du statut juridique.

 

#2 Les cotisations à la retraite changent

En créant votre micro-entreprise, il faut avoir en tête que vous devenez un(e) véritable entrepreneur(e) : votre protection sociale est donc modifiée ! En dessous d’un certain montant de chiffre d’affaires (il est mis à jour tous les ans), vous ne cotiserez pas de trimestre pour votre retraite. Ça n’a donc pas d’incidence sur votre quotidien à l’instant T mais c’est un élément à prendre en compte pour votre futur.

 

#3 Pas de cotisations au chômage

Comme tout entrepreneur, le micro-entrepreneur ne cotise pas au chômage. Vous gardez néanmoins les droits que vous aviez acquis avant la création de votre micro-entreprise (dans la limite de leur validité).

 

#4 Attention aux éventuelles incidences sur les aides (ARE, APL, prime d'activité...)

Votre micro-entreprise peut à plus ou moins court terme avoir des incidences sur les aides que vous percevez. Pensez à faire un maximum de simulations pour ne pas avoir de mauvaise surprise ! Si votre situation est particulière, si vous voulez des réponses personnalisées vous pouvez également demander un rendez-vous à l’organisme qui vous aide (la CAF par exemple).

Si vous êtes demandeur d’emploi, n’hésitez pas à parler de votre projet à votre conseiller Pole Emploi et faire des simulations avec lui. Nous avons résumé toutes les aides auxquelles vous pouvez prétendre ici.

 

#5 Obligation de tenir une comptabilité régulière

L’auto-entrepreneur n’est pas obligé d’avoir un expert-comptable mais doit tenir à jour des documents précis retraçant toutes ses transactions. Veillez à toujours être rigoureux dans leur remplissage !

 

#6 Pas de déduction de charge

L’un des principes de base de la micro-entreprise (et qui permet au statut d’être si simple) est qu’il est impossible de déduire ses charges. Par exemple, si vous facturez à votre client la pose d'une fenêtre (main d'œuvre et matériel) votre chiffre d’affaires comprendra l'achat de la fenêtre pour le client.

Pour limiter les frais vous pouvez adopter le fonctionnement des débours.

 

#7 Factures : 1 entrée d'argent = 1 facture

Impossible d’y couper ! Que votre client soit un particulier ou un professionnel, à chaque entrée d’argent vous devez éditer une facture. Ca tombe bien, vous pouvez les faire avec ILoveTax ;)
Retrouvez la liste des mentions à ne pas oublier sur votre document ici ou inscrivez-vous à ILoveTax, tout est prérempli pour ne pas avoir de mauvaise surprise (et c’est gratuit !).

 

#8 Obligation d'avoir un compte bancaire

Vous avez un an à compter de la création de votre micro-entreprise pour ouvrir un compte bancaire pour votre auto-entreprise. Un compte courant classique est suffisant mais vous pouvez souscrire à un compte bancaire professionnel. L’essentiel est que l’argent présent sur ce compte soit uniquement l’argent de votre micro-entreprise.

 

#9 Pas de CA = pas de cotisations sociales mais...

C’est vrai ! Si vous ne faites pas de chiffre d’affaires, vous n’aurez pas de cotisations sociales à payer. Mais vous devez quand même remplir votre déclaration (mensuelle ou trimestrielle). Selon votre activité, vous pouvez également avoir d’autre frais fixes : il ne faut pas les oublier ! Tout le détail des frais à prévoir dans notre article dédié !

 

#10 Une assurance peut être obligatoire selon le métier

N’oubliez pas de vous renseigner sur les assurances obligatoires (ou non) pour votre profession ! Elles pourront avoir un éventuel poids sur votre quotidien ! Par exemple, un ouvrier du bâtiment devra obligatoirement souscrire à une assurance…

Vous pouvez également compléter votre couverture santé avec une complémentaire et une prévoyance.

 

Prêts à vous lancer ? C’est parti, notre équipe vous accompagne ! Nous avons simplifié le formulaire de création pour vous faire gagner du temps et éviter les erreurs. Nous nous chargeons ensuite de tous les échanges avec l’administration pour s’assurer que votre dossier soit accepté !

Suivez le Guide

de l'auto-entrepreneur

Découvrez nos fiches explicatives :

vous êtes prêts

à vous lancer ?

Pour ne pas vous tromper, profitez de notre accompagnement personnalisé.

Commentaires

Articles liés

Top des signes que vous êtes prêts à devenir auto-entrepreneur

13 avril 2017

5 points qui prouvent que vous êtes prêts à devenir auto-entrepreneur

Vous avez envie de vous mettre à votre compte, vous en parlez depuis un certain temps mais ne faites jamais le grand saut ? Voici un recap des signes que vous êtes prêts à dévenir entrepreneur ! Ne prenez pas peur, la première étape peut être de devenir auto-entrepreneur pour tester votre activité.

Lire la suite
Exemple d'une création de micro-entreprise en 2018

13 décembre 2018

Cas concret : je deviens micro-entrepreneur, qu’est-ce qui se passe ?

En septembre 2018, Cécile a décidé d'ouvrir sa micro-entreprise. Après 4 ans au sein de la même entreprise en tant que chargée de recrutement, elle décide de faire le grand saut et de se consacrer à 100% à son blog qu'elle tient depuis de nombreuses années. Elle ouvre donc une micro-entreprise de conseils en communication : Cécile a pour objectif de développer son blog mais aussi de faire du conseil en communication.
Après avoir été accompagnée par l'équipe d'ILoveTax pour obtenir le statut, Cécile a accepté de nous détailler toutes les étapes !

Lire la suite
choisir sa microentreprise : BIC ou BNC ?

20 novembre 2015

BIC et BNC : quelle différence pour la microentreprise ?

Vous êtes sur le point de créer votre entreprise individuelle ou votre autoentreprise. En optant pour le régime fiscal de la microentreprise, vous devrez choisir si votre activité relève du micro-BIC ou du micro-BNC. La différence entre ces deux modes d’imposition dépend de la nature de votre activité et influera sur le calcul de votre bénéfice imposable.  

Lire la suite