Le blog

Prévoir le montant de ses charges dans son business plan d'auto-entrepreneur

02 novembre 2017 Par Marie
0 commentaire
Mots-clés associés
Partager

Restez informé

Recevez gratuitement l'actualité des auto-entrepreneurs par email

Comment anticiper toutes ses charges de fonctionnement quand on est auto-entrepreneur ?

Savez-vous réellement tout ce qu'implique le fonctionnement d'une auto-entreprise ? Que doit payer un auto-entrepreneur ? Avant de vous lancer, il est important de bien anticiper tout ce que vous aurez à payer. L'auto-entreprise bénéficie d'un régime avantageux qui lui permet de payer des cotisatoins sociales uniquement en fonction de son chiffre d'affaires mais il existe également d'autres frais à prévoir : CFE, assurance, mutuelle, espace de coworking... Autant de choses qui viennent se rajouter au fil des mois et qui finissent par peser sur votre fonctionnement. Alors pour être sûr que votre rémunération ne soit pas la dernière roue du carosse, suivez le guide, on fait le tour de toutes les dépenses à envisager !

Les taxes

Cotisations sociales

Peu importe l'activité et le chiffre d'affaires, un auto-entrepreneur doit toujours déclarer son chiffre d'affaires et payer des cotisations sociales. Leur montant est un pourcentage du chiffre d'affaires. En 2018, les taux de cotisations diffèrent en fonction de l'activité :

- 12,8% pour la vente de marchandises (BIC)

- 22% pour les prestations de services artisanales ou commerciales (BIC)

- 22% pour les autres prestations de services (BNC)

- 22% pour les activités libérales relevant de la CIPAV

Pour savoir dans quelle catégorie votre activité rentre, rendez-vous dans notre article dédié à la différence entre BIC et BNC.

A ces taux de cotisation de base, s'ajoute une contribution à la formation profesionnelle (variant de 0,1% à 0,3%).

Période : tous les mois ou tous les trimestres.

 

Impôts sur le revenu

Le chiffre d’affaires réalisé en micro-entreprise est un revenu imposable. Vous devez donc le déclarer tous les ans. Vous avez la possibilité de payer comme tous les particuliers (par tiers ou mensuellement) ou de souscrire à l’impôt libératoire sur le revenu. Cette option s’ajoute à vos cotisations sociales. C’est à dire que chaque mois (ou trimestre) vous payez un forfait pour les impôts, en même temps que vos cotisations. Cette option vous permet donc de payer vos impôts au fur et à mesure, plutôt que de payer pour l’année passée dans le cas de l’impôt sur le revenu. En fonction de votre activité, le pourcentage varie de 1 à 2,2%. Vous pouvez découvrir le détail des taux et les conditions pour opter pour l'option sur ce site du gouvernement.

Période : tous les ans (en mai) ou tous les mois (ou trimestres) à la déclaration du chiffre d'affaires.

 

CFE

La Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) est l'équivalent de la taxe d'habitation pour les particuliers. Elle est calculée en fonction de la valeur locative de votre siège social, de sa localisation et de votre chiffre d'affaires. La somme varie donc en fonction de chaque ville... Néanmoins cet impôt est bien à prendre en compte dans vos calculs ! Vous êtes exonéré la première année civile de votre activité, puis ne payez que 50% de son montant l'année suivante.

Période : montant annoncé à l'automne et à payer avant le 15 décembre.

 

Télécharger le récapitulatif

 

Les dépenses variables

Frais bancaires

Vous devez obligatoirement ouvrir un compte en banque dédié à votre actiivté. Attention, il ne doit pas obligatoirement être un compte professionnel, un compte courant suffit. En fonction de la banque et des options que vous choisissez, le montant variera. Assurez de bien avoir des fonctionnalités proposées (chéquiers, carte bleue...).

Période : tous les mois.

 

Assurance Responsabilité Civile Professionnelle

En fonction de votre activité, une assurance responsabilité civile professionnelle peut être obligatoire. Elle permet de protéger votre activité : elle peut être utile pour un ouvrier dans le batiment par exemple ! Je vous conseille de comparer les devis et les garanties qui vous sont proposés pour être sûr de souscrire à une assurance qui vous convient !

Période : tout dépend de votre abonnement.

 

Mutuelle

Devenir auto-entrepreneur signigie la perte de tous les avantages des salariés : vous n'avez donc plus de mutuelle ! Si vous voulez continuer à vous faire rembourser vos soins médicaux, pensez à souscrire à une complémentaire santé. Là encore, n'hésitez pas à comparer les devis et à prendre un contrat qui vous correspond : si vous portez des lunettes et avez peu de problèmes dentaires, préviligiez une mutuelle qui rembourse les lunettes correctement et moins les soins dentaires. Si vous cumulez le statut salarié avec votre activité d'auto-entrepreneur, vous pouvez garder la mutuelle de votre entreprise.

Période : tout dépend de votre abonnement.

 

Prévoyance

Que se passe-t-il si vous êtes en arrêt maladie ? Votre activité s'arrête. Vous ne réalisez plus de chiffre d'affaires. Souscrire à une prévoyance santé vous permettra, en cas d'arrêt maladie, de bénéficier d'une compensation de vos revenus et d'anticiper le délai de carence de 30 jours ! La prévoyance interviendra donc en compensation des 50% de vos revenus versés par l'assurance maladie.

Période : tout dépend de votre abonnement.

 

Télécharger le récapitulatif

 

Les frais relatifs à votre activité

Achat de matériel

Là, c'est vous l'expert !! Avez-vous besoin de matériel pour exercer votre activité ? Un ordinateur ? Une voiture ? Des outils ? Est-ce que c'est un investissement pour débuter votre activité ou est-ce que ce sera un achat récurrent ?

Période : récurrent ou non, tout dépend de votre activité.

 

Logiciels

Certains logiciels professionnels sont payants. Renseignez-vous sur les montants des abonnements pour les intégrer à votre business plan. Que ferait un graphiste sans un abonnement à la suite Adobe ?

Période : tout dépend de vos abonnements : certains sont mensuels, annuels, fixes...

 

Location d'un local ou d'une place en coworking

Si vous ne souhaitez/ne pouvez pas travailler chez vous, pensez à intégrer à votre budget les frais de location d'un local ou d'une place en espace de coworking. Vous vendez sur les marchés ? Anticipez le prix des emplacements de vente !

Période : généralement sous forme d'abonnement mensuel !

 

Commercialisation

Comment allez-vous trouver des clients ? Si le bouche à oreille est gratuit, il est difficile de baser son modèle économique dessus. Cartes de visite, flyers, site internet, publicités Facebook, salons... il existe de nombreux moyens pour commercialiser son activité mais il faut anticiper leur coût ! 

Période : le plus régulièrement possible ;)

 

Votre rémunération ;)

Bien sûr, le but est que vous gagniez de l'argent ! Pensez bien à inclure cette donnée quand vous fixez vos tarifs : ils doivent vous permettre de régler tous vos frais énumérés plus haut ET de vous rémunérer !

Période : l'idéal est de prévoir ces frais de manière régulière.

 

Lister tous ces frais devraient vous aider à fixer vos tarifs. Ce sont des frais plus ou moins fixes, vous devez ajouter le temps de travail (à produire) mais également le temps de prospection et de gestion administrative !

 

Télécharger le récapitulatif

Suivez le Guide

de l'auto-entrepreneur

Découvrez nos fiches explicatives :

vous êtes prêts

à vous lancer ?

Pour ne pas vous tromper, profitez de notre accompagnement personnalisé.

Ajouter un commentaire

Articles liés

ILoveTax, l'outil de facturation des auto-entrepreneurs vous explique le rôle de l'URSSAF.

06 septembre 2017

L'URSSAF, pour qui ? Pour quoi faire ?

Vous avez à faire à elle tous les jours mais savez-vous vraiment ce qu'elle fait ? Elle est partout. Elle vous accompagne tout au long de la vie de votre micro-entreprise. Oui, c'est bien sûr l'URSSAF. Quelques explications sur cette administrations en charge de la collecte des cotisations et de l'impôt libératoire.

Lire la suite
Les changements à prévoir pour les auto-entrepreneurs en 2018

05 septembre 2017

Ce qui va changer en 2018 pour les auto-entrepreneurs

L'année 2018 promet d'être riche en changements pour les auto-entrepreneurs. Pour être sûrs de bien comprendre ce qui vous attend, nous vous avons préparé un petit résumé des nouveautés qui seront mises en place au 1er janvier 2018. Les mesures étant annoncées (et parfois modifiées) progressivement, nous mettrons cet article à jour régulièrement !

Lire la suite
charges sociales et fiscales : apprenez à les décrypter !

20 janvier 2016

Les charges fiscales et sociales du dirigeant : comment sont-elles calculées ?

Les charges sociales et fiscales de l’entreprise... vous savez qu’elles pèsent sur votre activité mais elles restent souvent obscures. Petit tour d’horizon de la protection procurée au salarié ou au TNS par les cotisations sociales, et explication de texte des diverses taxes prélevées aux entreprises.

Lire la suite