Le blog

Vous êtes micro-entrepreneur : quelles sont vos obligations comptables ?

01 février 2017 Mis à jour le 12 septembre 2018 Par
0 commentaire
Vous êtes micro-entrepreneur : respectez-vous vos obligations comptables ?

Vous êtes micro-entrepreneur, et vous ne savez pas comment organiser votre comptabilité. Savez-vous que l’Administration fiscale vous impose un certain formalisme ? ILoveTax vous informe et décrypte pour vous vos obligations dans la tenue de votre comptabilité.

 

La tenue d’un livre des recettes

L’administration fiscale vous impose de tenir au jour le jour un détail des recettes de l’activité, appuyées de pièces justificatives.

Pour ce faire, vous devez inscrire sur un registre dont les pages sont numérotés le montant des recettes selon leur ordre d’encaissement.

Il convient de distinguer les encaissements effectués en espèce des autres modes de règlements. Enfin, vous devez justifier le montant de ces recettes par l’établissement de pièces justificatives (factures sur lesquelles il est mentionné leur numéro, le nom du client et la nature de la prestation rendu).

Afin de visualiser la tenue d’un tel registre, à titre d’exemple, vous pouvez réaliser le tableau suivant via un tableur (Excel, Google sheets, ect...) :

 

 

La conservation des factures

La loi de finances rectificative pour 2016 a assoupli les règles concernant les modalités de conservation et de stockage des factures papiers.

Désormais, si l'on vous délivre une facture papier ou si vous en délivrez une vous-même à l'un de vos clients, vous pouvez choisir de la conserver uniquement sur un support numérique.

Qu’elles soient établies en format papier ou électronique, les pièces justificatives tout comme les registres comptables doivent être conservées pendant une durée de six ans.

 

La tenue d’un livre des achats

Si votre activité principale est la vente de marchandises, d’objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place ou de fournir le logement, vous devez également tenir un registre des achats récapitulé par année.

Là encore, il convient d’inscrire sur le registre les achats selon leur ordre de paiement. Il faut justifier ce paiement par un justificatif (numéro de facture, nom du fournisseur, nature de l’achat et montant du paiement).

Afin de visualiser la tenue d’un tel registre, à titre d’exemple, vous pouvez réaliser le tableau suivant via un tableur (Excel, Google sheets, ect...) :

 

 

Suivez le Guide

de l'auto-entrepreneur

Découvrez nos fiches explicatives :

vous êtes prêts

à vous lancer ?

Pour ne pas vous tromper, profitez de notre accompagnement personnalisé.

Le conseil d'ILoveTax.fr

Vous avez des questions supplémentaires? Contactez notre équipe de supers juristes ! 

Commentaires

Articles liés

Les 10 commandements de la première facture de l’auto-entrepreneur

16 mars 2017

Les 10 commandements de la première facture de l’auto-entrepreneur

Le moment est venu de réaliser votre première facture, vous êtes fébrile ? Pas de panique. Voici un résumé très simple des choses à ne pas oublier sur sa première facture (et toutes les suivantes). Que vous soyez auto-entrepreneur ou non, ces petits mémos pourront vous être utile.

Lire la suite
Découvrez les quelques conseils d'ILoveTax pour bien choisir votre logiciel de facturation

13 avril 2017

Bien choisir son logiciel de facturation

Auto-entrepreneur ou non, vous êtes obligés d’éditer des factures ! Ce document doit refléter votre professionnalisme ; il faut donc lui apporter un soin particulier. Oubliez ces moments fastidieux sur Word ou Excel et optez pour un logiciel de facturation pour gagner du temps ! Pour vous aider à vous y retrouver, voici un récapitulatif des fonctionnalités indispensables : gestion des clients, gestion des paiements, prix…

Lire la suite
Les auto-entrepreneurs ne sont pas obligés d'avoir un logiciel de facturation certifié

05 octobre 2017

PAS de logiciel de facturation pour les auto-entrepreneurs

L'été 2017 des auto-entrepreneurs a été un véritable ascenseur émotionnel avec les différentes annonces du gouvernement : pendant une semaine le logiciel de facturation certifié devenait obligatoire, la semaine d'après c'était faux puis en fait si... On lit donc encore tout et son contraire sur internet. C'est donc volontairement que nous avons attendu pour vous en parler, pour être sûrs de ce que nous allons vous annoncer : en tant qu'auto-entrepreneur, vous n'avez pas besoin d'avoir un logiciel de facturation / gestion certifié.

Lire la suite