Le blog

Clients ou fournisseurs étrangers : les déclarations à faire

03 octobre 2018 Mis à jour le 11 octobre 2018 Par
0 commentaire
Mots-clés associés
Partager

Restez informé

Recevez gratuitement l'actualité des auto-entrepreneurs par email

Les déclarations à faire en cas de clients ou fournisseurs étrangers

Si vous avez des clients ou des fournisseurs étrangers, peu importe qu’ils soient en Union Européenne (UE) ou non, vous devrez accomplir des formalités particulières. Nous vous expliquons comment et pourquoi !

Qui est concerné ?

Ces différentes règles et déclarations s’appliquent si vous êtes en franchise en base de TVA, c’est-à-dire que vous n’êtes pas soumis à la TVA.

Si vous êtes soumis à la TVA, les règles sont sensiblement les mêmes.

Sauf pour les « acquisitions intracommunautaires » (= achat de marchandises au sein de l’UE) :

  • Vous devrez « autoliquider » la TVA : ce qui signifie que vous achèterez la marchandise en UE hors TVA mais que vous déclarerez le montant de TVA que vous auriez dû payer.

Pourquoi ce système ? Éviter les fraudes de TVA d’un pays à l’autre de l’Europe.

 

1. Vous avez des clients étrangers

Tout d’abord, ayez en tête que comme pour le reste de votre activité, vous devrez produire une facture. La facture doit comporter la devise de monnaie. Vous n’êtes pas obligé de facturer en euros, mais faites très attention, notamment au taux de change : en fonction, vous pourriez perdre une grosse partie de la somme que vous espérez percevoir.

1.1. Vous vendez des marchandises ou prestations de services en UE

Si vous vendez en UE, peu importe qu’il s’agisse de marchandises ou de prestations de services, il faudra vous procurer un numéro de TVA intracommunautaire. Vous devrez ensuite établir une facture, comme vous le faites habituellement, avec la mention « TVA non applicable, article 293 B CGI ».

Vous devrez ensuite procéder à une Déclaration d’Echange de Biens (DEB) si vous faites de la vente de marchandise, ou une Déclaration d’Echange de Services (DES) si vous réalisez des prestations de services. Ces déclarations doivent être faites chaque mois, soit sur le site pro.douane, soit par un cerfa. Pour les remplir, il vous faudra votre numéro de TVA intracommunautaire, ainsi que ceux de vos clients. Vous devrez renseigner ce que vous avez vendu, notamment le prix.

1.2. Vous vendez des marchandises ou prestations de services hors UE

Il faudra mentionner sur vos factures que la TVA n’est pas applicable. Vous n’avez pas besoin de numéro de TVA.

Vous aurez toutefois besoin d’un numéro EORI que vous obtiendrez en remplissant ce formulaire adressé à votre bureau des douanes ou directement en ligne.

Vous devrez également remplir un DAU (ou Document Administratif Unique) qui est entièrement dématérialisé sur le site pro.douane.

 

2. Vous avez des fournisseurs étrangers

Là encore, il faut différencier vos fournisseurs UE et vos fournisseurs hors UE.

2.1. Vos fournisseurs sont en UE

Il faut distinguer selon que vous achetiez des biens ou des prestations de services.

Si vous achetez des prestations de services, il vous faudra un numéro de TVA intracommunautaire, à communiquer à votre fournisseur. Là aussi, vous devrez « autoliquider » la TVA (= vous achetez la marchandise en UE hors TVA mais que vous déclarerez le montant de TVA que vous auriez dû payer).

Si vous achetez des biens, les démarches dépendent du montant :

  • Vous achetez pour moins de 10 000 € de marchandises par an ? Vous êtes une Personne Bénéficiant d’un Régime Dérogatoire (PBRD). La TVA vous sera facturée par votre vendeur, au taux de son pays.
  • Vous achetez pour plus de 10 000 € de marchandises par an ? Vous êtes dans l’obligation d’avoir un numéro de TVA intracommunautaire ! Vous le communiquez à votre vendeur, qui vous facture HT. Puis vous déclarez vos achats et la TVA correspondant sur le cerfa CA3 ; et vous réglez la TVA en France.

2.2. Vos fournisseurs sont hors UE

Là aussi, il faut distinguer selon que vous achetiez des biens ou des prestations de services.

Si vous achetez des prestations de services, vous déclarez et payez chaque mois la TVA par le cerfa CA3.

Si vous achetez des biens, il faudra un numéro EORI (Economic Operator Registration and Identification), à demander au bureau des douanes. Puis vous payerez la TVA à l’entrée du bien sur le territoire français, auprès des douanes.

 

 

 

 

…Biens

…Prestations de services

J’achète en UE des…

Pour moins de 10 000 € par an :

PBRD : TVA facturée par le vendeur au taux de son pays, facturé TTC

TVA non déductible

Pour  plus  de 10 000 € par an :

Obligation d’avoir un numéro de TVA intracommunautaire

Je déclare la TVA sur le CA3 et la paie en France

Je demande un numéro TVA intracommunautaire, que je fournis à mon prestataire

Je déclare la TVA sur le CA3 et je la paie

Je vends en UE des…

Exonération : doit être mentionné sur la facture « TVA non applicable, article 293 B CGI »

Je fais une DEB dès le 1er

Je demande un numéro de TVA intracommunautaire que je communique à mon acheteur

Je facture ma prestation HT avec la mention « TVA non applicable, article 293 B CGI »

Je fais une DES dès le 1er

J’achète hors UE des…

Il faut avoir un numéro EORI à demander au bureau des douanes

Je paie la TVA à l’entrée du bien auprès des douanes

La TVA n’est pas déductible

Je paie chaque mois la TVA aux impôts français

La TVA n’est pas déductible

Je vends hors UE des…

Il me faut un numéro EORI et je dois remplir un DAU

Exonération de TVA : doit être mentionné sur la facture « TVA non applicable, article 293 B CGI »

Il me faut un numéro EORI et je dois remplir un DAU

Exonération de TVA, mention sur la facture « TVA non applicable, article 293 B CGI »

 

 

 

 


 

Suivez le Guide

de l'auto-entrepreneur

Découvrez nos fiches explicatives :

vous êtes prêts

à vous lancer ?

Pour ne pas vous tromper, profitez de notre accompagnement personnalisé.

Commentaires

Articles liés

ILoveTax, l'outil de facturation des auto-entrepreneurs vous explique le rôle de l'URSSAF.

06 septembre 2017

auto-entrepreneur : à quoi correspondent mes cotisations sociales ? L'URSSAF ?

Vous avez à faire à elle tous les jours mais savez-vous vraiment ce qu'elle fait ? Elle est partout. Elle vous accompagne tout au long de la vie de votre micro-entreprise. Oui, c'est bien sûr l'URSSAF. Quelques explications sur cette administrations en charge de la collecte des cotisations et de l'impôt libératoire.

Lire la suite
La première déclaration de chiffre d'affaires de l'auto-entrepreneur

28 février 2018

Chiffre d’affaires : quand faire sa première déclaration quand on est auto-entrepreneur ?

Déclarer son chiffre d’affaires est obligatoire pour tous les micro-entrepreneurs. Que vous ayez réalisé du chiffre d’affaires ou non. Le rythme de déclaration est choisi lors de la création de votre statut : tous les mois ou tous les trimestres ! Attention, il faut attendre quelques mois avant de faire sa première déclaration (et payer des cotisations sociales).

Lire la suite
L'équipe qui se cache derrière l'appli Monsieur Gustave, Nicolas, Benjamin et Léo.

02 février 2017

Mr. Gustave, votre concierge !

Mr. Gustave, c'est cette personne qui va récupérer votre colis pour vous, faire des petites courses, vous livre votre restaurant préféré... Bref, c'est votre majordome. Un majordome disponible partout et tout le temps. Le rêve non ? Il est disponible sur votre smartphone à Paris et Lyon et répond à de plus en plus de demandes ! Monsieur Gustave a un emploi du temps très chargé, c'est donc son plus proche collaborateur qui a répondu à nos questions : Nicolas Spielmann.

Lire la suite