Le blog

Micro-entrepreneur : focus sur la retraite

05 septembre 2018 Par
0 commentaire
La retraite du micro-entrepreneur

Quand on est micro-entrepreneur, le système de retraite fonctionne différemment de celui des salariés. Pour assurer les revenus de vos vieux jours, le calcul dépend de votre chiffre d’affaires, tant pour valider des trimestres que pour votre pension de retraite. Il faudra réaliser un chiffre d’affaires minimum. Explications.

Comment fonctionne la retraite ?

Tout au long de votre carrière professionnelle, vous cotisez pour votre retraite. Vous validez également des trimestres. Valider des trimestres et cotiser sont deux choses différentes :

  • Valider des trimestres vous permettra de partir à la retraite à un certain âge ; qui dépend de votre carrière et de votre année de naissance. L’âge légal est 62 ans et il faut avoir valider entre 160 et 172 trimestres.
  • Cotiser pour votre retraite vous permettra de percevoir une certaine pension chaque mois.

En choisissant le statut de micro-entrepreneur, vous vous voyez appliquer un régime « micro-social » et un régime « micro-fiscal ». Le régime micro-social vous permet de régler l’ensemble de vos cotisations sociales en un seul prélèvement regroupant toutes vos charges sociales. Vous pouvez choisir de régler par trimestre, mais par défaut vos cotisations sociales sont réglées mois par mois.

Le taux de vos cotisations sociales dépend de votre activité, retrouvez les différents taux ici. Attention, si vous ne déclarez aucun chiffre d’affaires, vous ne payez aucunes cotisations sociales certes, mais vous n’avez également aucun droit !

 

Quel sera le montant de ma retraite ?

Le montant de votre future pension de retraite est fonction de l’âge auquel vous prendrez votre départ à la retraite, du nombre de trimestres que vous aurez validé, et des cotisations que vous aurez versées.

L’ensemble de votre carrière est apprécié, trimestre par trimestre. Le revenu qui servira de référence sera issu de vos meilleurs trimestres. A ce revenu de référence sera appliqué un « taux de remplacement », qui est lui fonction du nombre de trimestres que vous avez cotisés.

 

Valider des trimestres de retraite

Valider des trimestres vous permet de partir à un certain âge. Le nombre de trimestres que vous validerez dépend du chiffre d’affaires de votre micro-entreprise et de votre activité. Le chiffre d’affaires retenu est celui hors TVA si vous vous y êtes trouvés soumis à un moment ; et avant abattement pour frais et charges.

Pour savoir où vous en êtes, vous pouvez consulter votre relevé de carrière ici

Pour l’année 2018, les seuils à atteindre sont les suivants :

 

Types d’activités

Chiffre d’affaires à réaliser pour valider :

Un trimestre

Deux trimestres

Trois trimestres

Quatre trimestres

Vente de marchandises

3 985€

7 040€

10 145€

20 430€

Prestations de services artisanales ou commerciales

2 220€

3 925€

5 655€

11 850€

Activités libérales et autres prestations de services

2 510€

4 470€

6 495€

8 980€

 

Attention, ce sont les chiffres pour valider les trimestres de 2018, ils changent chaque année.

Par exemple, votre activité consiste en la vente de vêtements sur des marchés et pour 2018, votre chiffre d’affaires est de 15 000 € : vous validez trois trimestres de retraite sur l’année 2018.

 

Cumul de la micro-entreprise et du statut de salarié

En cas de cumul d’une activité salariée et d’une activité de micro-entrepreneur, vous ne pouvez pas valider plus de quatre trimestres par an.

En revanche, vous versez bien des cotisations en « double » mais c’est pour la bonne cause ! Lorsque vous partirez à la retraite, vous percevrez une pension issue de vos cotisations salariales et une pension issue de votre activité de micro-entrepreneur.

 

Pensez à anticiper les charges de votre micro-entreprise, tant les charges sociales que les dépenses liées à votre activité !

Suivez le Guide

de l'auto-entrepreneur

Découvrez nos fiches explicatives :

vous êtes prêts

à vous lancer ?

Pour ne pas vous tromper, profitez de notre accompagnement personnalisé.

Commentaires

Articles liés

ILoveTax, l'outil de facturation des auto-entrepreneurs vous explique le rôle de l'URSSAF.

06 septembre 2017

L'URSSAF, pour qui ? Pour quoi faire ?

Vous avez à faire à elle tous les jours mais savez-vous vraiment ce qu'elle fait ? Elle est partout. Elle vous accompagne tout au long de la vie de votre micro-entreprise. Oui, c'est bien sûr l'URSSAF. Quelques explications sur cette administrations en charge de la collecte des cotisations et de l'impôt libératoire.

Lire la suite
Suppression du RSI pour les auto-entrepreneurs

22 janvier 2018

Suppression du RSI : focus sur le cas des auto-entrepreneurs

La suppression du RSI annoncée en septembre 2017 par le gouvernement et mise en place depuis le 1 er janvier 2018 concerne tous les travailleurs indépendants. Y compris les auto-entrepreneurs. Quelles conséquences pour les auto-entrepreneurs actuels ? Et les futurs ?

Lire la suite
Aide à la création ou à la reprise d'entreprise - L'ACCRE expliqué par ILoveTax

19 janvier 2017

Micro-entreprises & auto-entrepreneurs : pouvez-vous bénéficier de l’ACCRE ?

Demandeur d’emploi, vous souhaitez devenir micro-entrepreneur ? Faites une demande pour bénéficier de l’ACCRE ! Ce dispositif vous permettra de réduire vos cotisations sociales. Découvrez avec nous toutes les conditions.

Lire la suite